Jeudi 30 juin 2022, Jeu de Paume (en face de la librairie), 17h00 : Jacques Rancière

La librairie invite à nouveau le philosophe Jacques Rancière, nous discuterons de son dernier livre, de sa pensée et peut-être bien aussi de Pedro Costa 😉
À propos des "trente inglorieuses" visitez le site des éditions La Fabrique avec des entretiens écrits, audios et vidéos :
 
 
-"Les Trente inglorieuses-Scènes politiques", éditions La Fabrique, 2022.


la minuscule galerie et Spéléographies ont le plaisir de vous présenter


La miniature volée
de
Matthias Picard


Du 31 mai au 26 juin
Vernissage mercredi 1er juin à 20h

Cette exposition a lieu dans le cadre de Spéléographies, biennale des écritures.
 

Jeudi 23 juin 2022, Jeu de Paume (en face de la librairie), 18h00 : Louisa Yousfi

Venez rencontrer et discuter avec Louisa Yousfi de son essai qui sonne comme une punchline !

Kateb Yacine ouvre le livre avec ces mots : "Je sens que j’ai tellement de choses à dire qu’il vaut mieux que je ne sois pas trop cultivé. Il faut que je garde une espèce de barbarie. Il faut que je reste barbare." 

Louisa Yousfi ajoute que "le sauvage précède la civilisation, tandis que le barbare vient du futur, il ne cesse d’arriver. Il est autant menace qu’espoir pour la civilisation dont il est en même temps le produit et une émanation lointaine de ses confins. Cela est lié à la condition postcoloniale, où le barbare parle la langue de l’Empire et maîtrise ses codes."


-"Rester barbare", éditions La Fabrique, 2022

Vendredi 17 juin 2022, Jeu de Paume (en face de la librairie), 18h : Daisy Letourneur

"Même l’homme le plus déconstruit du monde va continuer à profiter, même passivement, du patriarcat", dixit Daisy. On repense aux "pas nous, pas nous"..

Journaliste et militante, Daisy Letourneur propose un nouveau regard sur les masculinités. On entend souvent parler d'hommes, d'individus mais très peu des hommes en tant que classe dans un ensemble. Parce qu'en partant d'un regard féministe, on s'aperçoit que ce que l'on pensait comme une “nature masculine” n'est que mensonges. Daisy Letourneur utilise statistiques, dessins, et punchlines pour décortiquer les assertions et les préjugés qui ont longtemps été assimilé au sein de notre culture occidentale sur ce qui fait un “être homme”.


-"On ne naît pas mec - Petit traité féministe sur les masculinités", éditions Zones, 2022

Vendredi 10 juin 2022, cour intérieure de la librairie, 18h00 : Yves Drillet

Le photographe de portraits rennais Yves Drillet présente et discute de son livre "Garçon de café", un livre de photographies qui montre des jeunes gens dans leurs uniformes d'emplois précaires. Il y est question de la manière dont ils parviennent à faire face, malgré un travail éloigné de leurs aspirations. Faire face c’est chercher sa voie hors de l’institution du travail. C’est être dans une résistance, certes passive mais qui ne demande qu’à éclore. Ce travail pose plus largement la question de la précarité au travail, de la perte de sens et de l’émancipation.

Les photos de portraits sont accompagnées d'un texte de non fiction, "La peau et l’uniforme". Ce texte raconte une journée dans la peau de plusieurs jeunes exerçant des petits boulots, l’action se passe à Rennes, un samedi pluvieux. Il s’appuie sur une matière documentaire: une trentaine d’entretiens avec ces jeunes.

La rencontre sera l'occasion de discuter des emplois de services, ou des "petits boulots" et de voir les tirages originaux ;)


-"Garçon de café", éditions Nouveau Palais, 2020

 

Jeudi 09 juin 2022, cour intérieure de la librairie, 18h00 : éditions Terrasses

Discutons des ouvrages, des orientations politiques ou littéraires de cette maison d'éditions jeune, engagée et enthousiaste :

“Terrasses, ça commence en 2020 avec la publication de "Juste au-dessus du silence", un recueil de poésie de la militante anticolonialiste algérienne Anna Gréki, bouquin s’inscrivant dans le cadre d’un cycle d’éditions consacré à l’Algérie, cycle qui donnera également naissance à des ouvrages de Jean Pélégri et de Jean Sénac. Trois livres écrits par des figures cruciales mais oubliée de l’Histoire officielle, avec ses héros et ses farces, l’Histoire en sac-poubelle. La route continue avec la publication de livres fabriqués en ateliers d’écriture. En 2021, ce sont trois livres issus de ces ateliers qui enrichissent la collection : Fragments, de Fatou S., "Le monde est un couteau", de L. Juniper, et "28 jours", de L. Bigòrra, livre qui a obtenu le prix du roman gay 2021. Des livres aux langages obliques, déstabilisants, gueulards, et qui n’ont pas peur de trahir les attentes littéraires. Des livres qui disent avec les mots qu’ils peuvent la réalité existentielle de leurs auteurEs et du monde qu’iels peuplent.

Entre ces deux cycles, d’autres livres importants sont édités : la poésie punk-pédé-pauvre des barrios de Buenos-Aires de Ioshua avec "Los Putos", les "Ecrits Politiques" par Dhoruba Bin Wahad, militant pan-africaniste noir incarcéré dix-sept ans aux Etats-Unis et témoin-pivot de notre temps d'Assata Shakur (la tante de Tupac ;) à Georges Floyd, et enfin "Le Capitalisme c’est la guerre" de Nils Anderson, une reprise de l’historiographie des guerres récentes qui ont trouées la planète dans une indifférence très organisée.” (texte de la librairie Michèle Firk, merci à elleux)

Jeudi 02 juin 2022, cour intérieure de la librairie, 18h00 : Christine Lapostolle 


Une narratrice décrit ce qu’elle voit depuis une fenêtre de son appartement. Elle habite à Brest. La fenêtre donne sur la rue, la gare, le port industriel, la mer, la presqu’île d’en face. Elle regarde et observe: le ciel, les vents, les pluies, l’océan, le rayon de soleil qui brusquement fait chatoyer cette toute petite fraction du monde, du vaste monde où s’entrecroisent, se mêlent, se heurtent, s’ignorent, se rencontrent les flux de nos vies. Le texte suit le fil des jours et des saisons et peu à peu, indirectement, à travers ce qu’elle voit et décrit, la spectatrice se raconte. Livre singulier et miraculeux car il suffit de regarder et de dire ce que l’on a vu pour que le monde se déploie et avec lui le « je » qui nous y donne accès.


Son site : https://www.descriptions.fr/

 

-"Temps permettant", éditions MF, 2022

 


Samedi 21 mai 2022, cour de la librairie, à partir de 13h : charivari de printemps avec kev la Raj, Raphaël Reuche & co


Charivari de printemps avec kev la Raj, Raphaël Reuche & co, en partenariat avec le FiEstival maelstrÖm Reevolution de Bruxelles, dans le cadre de "Tu casa es mi casa - Arborescence du fiEstival 16" :


-13h : atelier d'écriture animé par Kev La Raj sur inscription,

-15h : spectacle de Raphaël Reuche, "La Vie Trépidante des Illustres Anonymes", tout public de 7 à 107 ans,

-16h : scène ouverte Charivariesque,


On se met bien quand même  !!

Samedi 14 mai 2022, cour intérieure de la librairie, 17h00 : Adeline Miermont-Giustinati

Nous poursuivons notre rencontre avec les instigatrices de la revue "Carabosse" et singulièrement l'une d'elles, Adeline Miermont-Giustinati, qui se propose de lire sa poésie sur des créations sonores de David Couturier.
Elle dit :

 

"Tout a commencé par une fissure, une faille, un néant. Quelque chose s'est effondré. Un vide s'est créé. Un blanc. Une nuit noire. Un lieu clos. Infini. On s'est engouffrés. On s'est lovés. On a traversé la béance. On s'est transformés, créés, recréés. On s'est cassés, retrouvés, reconnus. Nous sommes nés. Nous sommes passés. Lui, moi, les mots, le monde. 

par à-coups le corps par à-coups le corps a éclos des fêlures par à-coups le corps de deux corps a éclos 

à coups de coutures découpées
à coups de découpes dans le corps à coups de souffle trempé
à coups de falaises écroulées un corps dans un corps 

éclosion de deux corps coup d'éclat !" 


-"Sumballein", éditions Phloeme, 2021


Jeudi 12 mai 2022, librairie, 18h00 : revue Carabosse


Discussions et lectures avec les fondatrices de "Carabosse", Elisa Darnal et Adeline Miermont-Giustinati, une revue à sensibilité poétique et féministe !

Elles disent :

"Vous trouverez dans notre revue, non seulement des plumes singulières, mais aussi, des notes de lecture, des interviews d’écrivaines, des papiers sur l’actualité culturelle et politique. Le numéro 1 de la revue se proposera d’explorer les territoires d’un corps féminin qui s’émancipe. Le chemin à parcourir est encore long. Nous trébuchons souvent, nous relevons ragaillardies et plus riches de nos petites défaites. Nous appréhendons un corps qui s’affranchit des normes, se réinvente. Notre désir se libère. Il s’impose avec une audace inédite sur la scène poétique.

Nous ne ferons que poser quelques jalons dans le foisonnement d’une langue poétique qui se redéfinit sans cesse et cherche à redessiner les contours du sujet-cops, chair féminine éprise, mais refusant de se laisser accaparer au détriment de son désir propre."

Jeudi 28 avril 2022, jeu de paume (en face de la librairie), 18h : Guillaume Faburel

Rencontre et discussions avec Guillaume Fabulel à propos de son "livre-manifeste" dans lequel il dresse un plaidoyer en faveur de la construction, dès aujourd’hui, d’une société écologique hors des grandes villes, seul futur viable pour l’humanité et la planète :

« Partout, pouvoirs économiques et politiques font front commun. Non pas pour retisser des liens respectueux avec la Terre face à une crise écologique sans précédent. Non pas pour lutter contre des injustices sociales et les inégalités territoriales déjà béantes. Non pas pour défendre les régimes démocratiques face à la multitude de dérives autoritaires qui les fragilisent. Non, leur communion porte sur un point et un seul : poursuivre sans relâche la métropolisation du monde. »

- "Pour en finir avec les grandes villes", éditions Le Passager Clandestin, 2020.

Vendredi  22 avril 2022, librairie, 18h : Christophe David, cotraducteur de Günther Anders

Roman commencé au début des années 1930, terminé en exil et livré à la publication par Anders juste avant sa mort, en 1992, "La Catacombe de Molussie" pourrait être qualifié de mémoires d’outre-tombe. De quoi ce roman garde-t-il la mémoire ? De l’histoire tourmentée de l’Allemagne des années 1930 et 1940, de ce laboratoire du pire de la politique qu’elle est devenue alors. Pourquoi traduire ce roman aujourd’hui, dans les années 2020 ? La vie politique d’aujourd’hui et celle de l’hier dont parle Anders ont ceci en commun que ce qu’est devenu la gauche traverse une profonde crise d’identité tandis que ce qu’est devenu la droite prospère dans des versions extrêmes. À défaut d’expliquer comment paraître sur cette scène qu’est la vie politique et quel rôle y jouer — ça, c’est à nous de le trouver —, ce roman invite à jeter sur notre monde un regard lucide qui peut servir de boussole.

« Quand on les qualifie obséquieusement de “peuples” [...], rares sont bien sûr les populations qui sont mieux protégées contre le mensonge que les Allemands l’étaient en 1933 » (Günther Anders)

- "La Catacombe de Molussie", Günther Anders, cotraduit de l’allemand et préfacé
par Annika Ellenberger, Perrine Wilhelm et Christophe David, éditions L'échappée, 2021.

Lundi 11 avril 2022, jeu de paume (en face de la librairie), 18h : Florent Gabarron-Garcia

Florent Gabarron-Garcia vient présenter et discuter de son histoire alternative de la psychanalyse.  
L'auteur décrit, sous l'angle des luttes sociales, l'enthousiasme de S. Freud pour la révolution de 1917, les expériences de V. Schmidt dans la Russie communiste, l'engagement féministe et marxiste de M. Langer ou encore l'histoire de W. Reich, qui milite dans les années 1930 en Allemagne pour une psychanalyse engagée.

- "Histoire populaire de la psychanalyse", Florent Gabarron-Garcia, éditions la fabrique, 2021.


Jeudi 07 avril 2022, librairie, 19h30 : Anne-Claire Ronsin, traductrice

Anne-Claire Ronsin a traduit le premier roman de l'auteure brésilienne Aline Bei et vient nous en parler.
Aline Bei choisit une prose poétique pleine de non-dits pour raconter l’histoire d’une femme dont la vie est jalonnée par les pertes, à l’image d’un canari terrifié de tenir dans une main.
Paru aux éditions Aldeia – une toute nouvelle et dynamique maison d'édition nantaise –, ce roman à l'écriture ciselée dévoile la résilience de cette femme face à l'engrenage de la violence.
Aline Bei est ainsi devenue l'une des écrivaines les plus inventives de la littérature brésilienne contemporaine.
Lors de cette rencontre, vous découvrirez le parcours d'Aline Bei et son travail littéraire.
A travers des lectures en français et en portugais, les enjeux de la traduction de ce texte original et poétique seront au cœur de cet échange.
Il s'agira aussi de parler des violences faites aux femmes dans la fiction, de découvrir les choix très originaux qu'Aline Bei a fait pour aborder ce sujet difficile. Quel rôle les écrivaines donnent-elles au corps féminin dans leurs textes, entre métamorphose et assujettissement au désir masculin ?
 
- "Le poids de cet oiseau-là", Aline Bei, éditions Aldeia, 2021.

 

Jeudi 17 mars 2022, librairie, 18h : lectures poétiques avec Cézembre et Véronique Compero

Céline Reymond est écrivaine sous le nom de Cézembre, et viendra parler de son travail d'écriture justement.
Cézembre est aussi poétesse et elle accompagnera la chanteuse Véronique Compero qui lira un de ses textes "Le pas de l'arpenteur"..

                             

Samedi 12 et dimanche 13 mars 2022, complexe des Cadets de Bretagne, de 10h à 20h : 15e Festival Rue des livres (gratuit)

Inscrite sous le signe du renouveau, après deux ans d'absence pour des raisons bien connues, cette édition 2022 à laquelle nous participons se veut également ouverte sur le monde. 
Et, c'est bien notre intention et celles des auteurEs que nous invitons de porter la parole du local au global ! Au programme donc, des lectures et des rencontres :

- Valérie Lys et ses polars dont le dernier : "L'or de la momie", éditions Palemon, 2021.

Jaff Raji et son recueil poétique à trois voix ou la littérature est vécue comme une enquête sur l'homme dans le cosmos passé, présent et futur : "Katsu Jin Ken Le sabre de Vie Ou l'Art de trancher (avec) des Poèmes de Vie", éditions École de Budo Raji international, 2021.

Yvon Lechevestrier"Il est libre max. 40 ans d'histoire de radio locale à Rennes", éditions Ar, 2021.

Matthieu Blard avec son roman péchu "Jeunesse de France" (éditions Mané-Huilly, 2020) et ses récits du tribunal de Rouen couchés sur le bien nommé "Justice expéditive" (éditions H Diffusions, 2021).

Patrick Boudier dont le récit photographique raconte cette période spéciale du confinement : "Kilomètre Rennes ou les bords des limites", auto-édition, 2021.

Fabienne Serbah Le Jeannic avec son récit d’Hélène qui, comme des milliers de femmes avant elle, quitte sa Bretagne natale pour travailler en tant que bonne à tout faire à Paris : "Les Trente Glorieuses ?" (préface de Ludivine de Bantigny), éditions du Croquant, 2020.



Jeudi 8 mars 2022, jeu de paume, 18h : Suzanne Heleine lit et raconte Suzy Solidor

Le 8 mars c'est la journée internationale des droits des femmes et le point de départ d'un mois qui célèbre les multiples féminismes. Nous proposons de mettre en avant une figure locale oubliée, une romancière, une artiste de music-hall et une femme qui n'a eu de cesse de revendiquer et d'afficher la liberté de ses choix, y compris sexuels. Une malouine aux mille vies qui se voyait «  ni pudique, ni coquette, insociable, rude, libre et saine » ! 

Avec "Fil d'Or", Suzy Solidor signe un roman d'aventures porté par une écriture éblouissante. Paru en 1940, il fut injustement oublié – peut-être parce que son auteurE, en osant troubler les codes du genre, avait tout simplement un siècle d'avance.

Pour en parler, voire louer cette femme hors du commun, nous invitons Suzanne Heleine, la romancière ("La Souillure de l'hermine", éditions Mané-Huilly, 2016) et l'ex-directrice de l'Adec-Maison du Théâtre Amateur à venir dire et raconter ce récit  et son auteurE.

La comédienne Claude Le Roux nous fera le plaisir de chanter quelques unes des chansons qui ont rendu célèbre la fameuse Susy Solidor. 


-"Fil d'Or", Suzy Solidor, éditions Seguier, 2021.

Jeudi 3 mars 2022, jeu de paume, 18h : Emmanuel Beaubatie

Le 8 mars c'est la journée internationale des droits des femmes et le point de départ d'un mois qui célèbre les multiples féminismes. Nous avons choisi dans ce sens de parler des "transfuges de sexe" avec le sociologue Emmanuel Beaubatie.

- "Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre", Emmanuel Beaubatie, La Découverte, 2021.

-> En savoir plus

Jeudi 24 février 2022, librairie, 18h : Marion Honnoré  et Julien Allavena

*Éclairer le faire politique (n°3) : la librairie organise depuis la 1ère rencontre en juin 2021 avec Natacha Michel, Vincent Dain et Hugo Melchior des rencontres en forme de groupe de "réflexion critique" ouvert à touTEs sur le faire politique aujourd'hui.
Nous (ré)invitons Julien Allavena, post-doctorant à Paris 8, et Marion Honnoré, enseignante à discuter du "faire politique" autour de leurs pratiques et de leurs livres :

-"Devenir Gilet jaune. Histoire sensible d'une lutte", Marion Honoré, éditions Le Monde à L'envers, 2021.
-"L' Hypothèse autonome", Julien Allavena, éditions Amsterdam, 2020.

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter :

Cosmétiques
 
de
 
Benoît Papoin



Du 17 janvier au 10 mars



la minuscule galerie chez Planète Io
7, rue Saint Louis à Rennes
06.11.16.75.25.


Vendredi 21 janvier 2022, librairie, 18h : Julie Dubier


L’artiste plasticienne Julie Dubier vient présenter « Morphogenèse », assemblage de dessins en forme de bande dessinée. 

Le projet est né d’une recherche plastique sur l’eau et précisément d’une réflexion sur le fleuve Whanganui dont Julie Dubier précise qu’il est dans la culture maorie consideré comme une entité dotée d’une âme et d’une personnalité. Le fleuve Whanganui  est depuis 2017 une personne juridique dans le droit néo-zélandais.

Avec « Morphogenèse », Julie Dubier imagine une inondation qui exprimerait les émotions du fleuve.  


https://juliedubier.cargo.site/

 

Jeudi 20 janvier 2022, librairie, 18h : Alain Naze

"A rebours d’une focalisation unique sur les responsabilités individuelles, et loin des affects tristes d’une lutte consistant à chasser les coupables, à sanctifier les victimes, et à considérer la sexualité comme un territoire porteur de danger qu’il s’agirait de domestiquer, l’ouvrage de Brossat et Naze aide à penser les abus et les relations de pouvoir en tant que tels, sans concentration exclusive sur la dimension sexuelle de l’abus. En effet, quand un Weinstein ou un DSK est dénoncé, c’est probablement moins le sexe qui doit être perçu comme dangereux et devant être policé, que la relation de pouvoir, liée au rapport économique et au travail, qu’il faudrait mettre en cause."  (anti-k.org)


> lundi am


-"La police des moeurs: malaise dans la morale sexuelle", Alain Brossat et Alain Naze, éditions Éterotopia, 2021.

Samedi 15 janvier 2022, librairie, 15h : Fabienne Serbah Le Jeannic

Nous recevons Fabienne Serbah Le Jeannic avec son livre « Les trente glorieuses ? », récit  d’Hélène qui, comme des milliers de femmes avant elle, quitte sa Bretagne natale pour travailler en tant que « bonne à tout faire. Elle va vite apprendre le mépris pour « les petites mains », les abus sexuels et le racisme.

Les « Trente Glorieuses », un âge d’or du capitalisme ? La vie d’Hélène est là pour témoigner que toute une partie de la population n’a rien trouvé de « glorieux » dans ces années-là. Les conditions de vie des ouvriers, les logements insalubres, les violences contre les femmes, les avortements clandestins, les bidonvilles et la guerre d’Algérie.


-"Les Trente Glorieuses ?" (préface de Ludivine de Bantigny), Fabienne Serbah Le Jeannic, éditions du Croquant, 2020.

 

Samedi 18 décembre 2021, librairie, 15h : Patchwork de noël : des lectures, des auteurEs, des rencontres...

Des lecteurEs, des auteurEs et du good time...

-"Il est libre max. 40 ans d'histoire de radio locale à rennes", Yvon Lechevestrier, éditions Ar, 2021.
Avec son livre, Yvon Lechevestrier raconte 40 ans de radios locales à Rennes.
 
-Les slams poétiques de Kev La Raj, "Slam-Junk-Contestaction: ou L'outrecuidance de l'homme", éditions Maelstrom, 2020.
 
> merci de respecter les conditions sanitaires actuelles : passe, masque, gestes barrières <

 


Vendredi 17 décembre 2021, jeu de paume, 18h : Emilie Dardenne et Patrick Prunet

*Cohabitations entre humain et animaux (n°2) : la librairie poursuit ses questionnements, sous forme d'un petit séminaire, en recevant  Émilie Dardenne, enseignante en "animal studies" à Rennes 2, accompagnée et interrogée par Patrick Prunet, chercheur à l'Inrae. 

Nous parlerons également lors de cette rencontre d'écoféminisme..


-"Introduction aux études animales", Emilie Dardenne, éditions PUF, 2020.

-"La conscience des animaux", Patrick Prunet, éditions Quae, 2018.


> merci de respecter les conditions sanitaires actuelles : passe, masque, gestes barrières.. 

 


Dimanche 12 décembre 2021, librairie, 15h :Philippe Guichoux

Les éditions rennaises Mané Huily présentent leur dernier né, "Le maître des vipères", et son auteur Philippe Guichoux. Lectures et discussions autour d'un verre..
"À huit ans, les peurs de Léo rendent ses réactions imprévisibles, dangereuses pour lui-même, angoissantes pour les autres enfants, épuisantes pour les adultes. Léo enchaîne les crises, toujours plus violentes. Au quotidien, sous les regards du village de Cévilly, ses parents, Camille et Sylvain, les enseignantes et le psychologue scolaire font face pour tenter de comprendre cette phobie de l’école et aider Léo à la dépasser."
-"Le maître des vipères", Philippe Guichoux, éditions Mané Huily, 2021.
> merci de respecter les conditions sanitaires actuelles : passe, masque, gestes barrières..

  

Samedi 11 décembre 2021, librairie, 17h :  Fanche Rubion

En aquarelles et en mots, Fanche Rubion présente son carnet de voyage de la transition écologique, le bien nommé : "Camille dégoupille demain"!  Il y est question d'OGM, de désobéissance civile, de jardin partagé, ou encore de "pisseurs de glyphosate"... Camille, son "personnage-nuage", vadrouille dans les endroits où se trame la bifurcation écologique et en rapporte des sources d'inspiration "pour les adultes qui veulent s'engager" : des alternatives, des luttes, des nouveaux rapports à l'environnement.

> merci de respecter les conditions sanitaires actuelles : passe, masque, gestes barrières.. 

 


Samedi 11 décembre 2021, trottoir, librairie, 15h : charivari de décembre de Kev La Raj et ses amiEs

Le rendez-vous mensuel du samedi, c'est le Charivari de Kev La Raj, dans la rue, qu'il vente, pleuve ou soleille ! Kev La Raj, le poète qui slame, invite musicienNEs, déclameur.se.s, le grand bruit du monde, le tumulte réprobateur, le grand plaisir de parler haut et fort..

Ce mois-ci les invitéEs sont les slameurSEs Odila Présulmé aka Aude Fondeville et ULM !

-"Slam-Junk-Contestaction: ou L'outrecuidance de l'homme", Kev La Raj, éditions Maelstrom, 2020.

 

Vendredi 10 décembre 2021, librairie, 18h : Régis Delanoë

Avant le tour de France 2021, Régis Delanoë a parcouru les quatre étapes bretonnes au rythme de 20 km/h, soit 800 km en dix jours, au départ de Brest. L'occasion de raconter un bout de région, des gens, des paysages et l'attachement à la petite reine. Un récit de voyage !

-"L'échappée bretonne, un périple à vélo sur les routes bretonnes du Tour", Régis Delanoë au stylo et Joëlle Bocelle aux crayons, éditions du coin de la rue, 2021.

> merci de respecter les conditions sanitaires actuelles : pass, masque, gestes barrières.. 

  

Lundi 06 décembre 2021, université Rennes 2, amphi L (Angela Davis), 18h30 : Bernard Friot et Frédéric Lordon

En collaboration avec l'Union Pirate de Rennes 2 et les AMD de Rennes nous invitons à discuter et débattre avec Frédéric Lordon et Bernard Friot autour de leur dernier livre d'entretiens.

Bernard Friot s’intéresse à la poursuite de la construction d’institutions alternatives au capitalisme : salaire à vie, propriété d’usage, souveraineté sur l’investissement...

Frédéric Lordon développe une philosophie spinoziste des institutions, après avoir, comme économiste, analysé le capitalisme financiarisé. 

Leurs trajectoires académiques et militantes quoique différentes n’en convergent pas moins sur la nécessité d’une proposition communiste qui créerait un horizon de figures et de réalisations concrètes.

-"En travail. Conversation sur le communisme", Frédéric Lordon et Bernard Friot, éditions La Dispute, 2021.

> merci de respecter les conditions sanitaires actuelles : passe, masque, gestes barrières.. 


la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter :

Angria et les angrianes
 
de
Constance Legeay



du 25 novembre au 13 janvier
Vernissage jeudi 25 novembre à 18H30



la minuscule galerie chez Planète Io
7, rue Saint Louis à Rennes
06.11.16.75.25
laminuscule.blogspot.fr


Jeudi 02 décembre 2021, jeu de paume, 18h : Lucile Peytavin

Dans le cadre d'une série de rencontres organisées durant un mois par la ville de Rennes autour de “La journée internationale du 25 novembre de lutte contre les violences faites aux femmes" nous avons choisi d'interroger le virilisme en invitant l'historienne Lucile Peytavin, et en axant notre réflexion autour du titre de l'un de ses chapitres : " On ne naît pas homme violent, on le devient".


-"Le coût de la virilité. Ce que la France économiserait si les hommes se comportaient comme les femmes", Lucile Peytavin, éditions Anne Carriere, 2021.


> merci de respecter les conditions sanitaires actuelles : passe, masque, gestes barrières..