la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter

Essuyer les plâtres

de

Agathe Halais


du 15 décembre au 19 janvier
vernissage vendredi 15 décembre à 18h30






Jeudi 21 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Simon Gauchet et ses amiEs

Certaines images du périple du « radeau utopique » de Simon Gauchet et de son équipage d’artistEs / technicienNEs évoquent parfois les longs travellings sur le fleuve amazone d’Aguirre. 
Ce dernier court l’or et sa perte, les autres se sont donnés une mission plus sage mais non moins chimérique : découvrir «L’île d’utopie », celle imaginée par More au 16ème siècle.
Pendant quarante jours au fil de l’eau, l’expédition en forme d’assemblage hétéroclite de bidons, de vieilles planches et de toile à spi parcoure donc le canal d’Ille et Rance, vers la mer, à la rencontre des habitants et de leurs rêveries. 
Occasions de spectacles, de projections et même de restauration en partage. 
La liberté que confère l’utopie peut également parfois mener à un projet politique quand sont confrontés les imaginaires… 
Simon Gauchet et une partie de l'équipe viennent nous parler de cette dérisoire et un peu folle expédition de plein gré relatée au travers d’un joli livre édité par L’École Parallèle Imaginaire en juin 2017.

> https://radeau-utopique.com/carnet-de-bord/

 
Samedi 16 décembre 2017, librairie Planète Io, 16h30 : Mary Rissel 

Mary Rissel a exercé son métier d'ingénieurE à l'INSERM, avec méthode, avec rigueur et avec patience. Pour écrire, il lui a suffit d'un petit coin de grenier, silencieux et dépouillé. 
Avec « Effets secondaires (ou pas ) », paru en juillet de cette merveilleuse année chez Edilivre-Aparis l'auteure signe son septième ouvrage aux allures de polar. 
Et c’est une nouvelle fois l’énergique et mêle-tout Béatrice Rudoff qui dira les mots de Mary.
Festin de mots encore avec le jeune poète indien Ashish qui lui, lira ses textes et d’autres s’il le souhaite.
 



 
Vendredi 15 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Anne Lecourt

A la relecture du livre d’Anne Lecourt, orné des photos N&B de Daniel-Ledanvic, «Les discrètes - paroles de bretonnes (1930-1970) » (réédité aux éditions Ouest-France en juin 2017) reste un témoignage rare d’une époque et de milieux sociaux pas souvent à l’affiche. 
Huit femmes de huit communes évoquent au travers de leur portraits la condition féminine dans les campagnes d'Ille & Vilaine à l'aube des grands bouleversements de 68.
Il y a celle qui cache ses livres, celle qui conduit le camion, celle qui travaille à la chaîne, celle qui s'embarque pour le Maroc, celle qui soigne ses bêtes autrement. Il y a l'étrangère, la Normande, la danseuse de tous les dimanches et la patronne de bistro. Aucune ne se résigne à une place choisie par d'autres, toutes, sans jamais rompre avec la tradition, inventent leur vie, contournent les obstacles, bousculent les conventions. Et les hommes...
"Ces femmes mènent leur vie d'épouse et de mère, sans bruit et sans éclat", explique Anne Lecourt, et "c'est parce qu'elles sont tout à fait ordinaires, c'est-à-dire représentatives d'une époque, qu'il était important de leur rendre hommage".

Jeudi 14 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h30 : Valérie Lys

Valérie Lys est médecin, écrit depuis l'enfance et est membre fondateur et vice-présidente de Calibre 35, collectif rennais d’une dizaine d'auteurs qui souhaitent dynamis(t)er la scène locale du noir. 
Elle est l'auteurE de cinq polars avec comme protagoniste principal le commissaire Velcro qui mène l’enquête. «L’oeuvre des pieux »,paru en ce mois de novembre aux éditions du Palémon, est son sixième roman et se passe as usual à Rennes ou dans ses environs.

> http://www.palemon.fr/420-valerie-lys#

Jeudi 07 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Yves Missaire

Le peintre Yves Missaire vous présente les images qu'il a réalisé lors de sa visite de l'exposition Picasso visible l'été dernier à la fondation de Landerneau.
Issue de la collection Jacqueline Roque, l’exposition chronologique suit la vie du peintre, de ses œuvres de jeunesse, exécutées avec une maîtrise qui étonne, jusqu’aux dernières années. On y découvre d’ailleurs quelques inédits.
Mise à part les très populaires périodes bleues et roses, on aborde les différentes périodes connues comme le cubisme ou d'autres nommées "périodes des ténèbres" par le commissaire, jusqu'à celles des années d’avant-guerre et de guerre. Celles qui virent jaillir le cri de Guernica. La visite s'achève sur des toiles de la fin de sa vie, exécutées dans l’urgence, dans l’effervescence et avec une certaine exubérance.
L’occasion de discuter peinture(s) et Picasso..


Mardi 05 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Nusch Werchowska

En avant première des Trans, la librairie invite Nusch Werchowska musicienne rennaise pour une discussion sur le thème de la situation des actrices culturelles dans les musiques actuelles à Rennes. Quelle(s) place(s) laisse-on aux femmes sur la scène musicale rennaise ? La causerie sera suivi d'un concert.


Samedi 02 décembre 2017, librairie Planète Io, 16h00 :  Béatrice Rudloff et Marinao Otéro

Gastronome, originale, touche-à-tout, Béatrice Rudloff cumule les attributs et présente son livre, tout à fait passionnant « La manche 100 lieux pour les curieux » paru aux éditions Christine Bonneton en 2016.
Mariano Otéro, peintre magnifique et amateur de milonga sera également de la partie en partageant le livre Jean-Louis Coatrieux illustré de ses peintures : «Tango-monde » (éditions de la part Commune en 2010).

 
Vendredi 01 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : René Péron 

Héros d’une série de romans écrits par plusieurs auteurs, à l’instar du Poulpe, le sympathique Léo Tanguy se penche ici, avec la « La mort dans l'algue », édité en 2017 aux éditions La Gidouille, sur un sujet très sensible : les algues vertes, et leurs émanations de gaz mortel. Malgré l’évidence d’un problème de santé publique,l es autorités veillent à tempérer les arguments de chacun. L’agriculture et l’élevage intensifs ne sont pas responsables de tous les maux, c’est sûr. Mais il serait vain de nier qu’ils contribuent très largement à cette pollution. Le ramassage et le recyclage des algues vertes sont bien réels, mais coûtent des fortunes à la collectivité.


Mardi 28 novembre 2017, Maison Internationale de Rennes, 18h30 : les modalités d'une transition énergétique, avec Maxime Combes


> Cette rencontre est proposée par Attac Rennes qui nous invite avec nos livres.
 
"Sortons de l'âge des fosssiles", le livre de Maxime Combes paru en 2015 aux éditions du Seuil et sous-titré d'un "Manifeste pour une transition", repose sur une proposition incontournable : si nous voulons sortir de l’âge des fossiles, le "seul scénario acceptable et enviable" passe non seulement par un moratoire sur l’extraction des énergies fossiles mais également par un arrêt de tous les projets qui "doivent désormais être vus comme les vestiges d’une économie fossile qu’il faut apprendre à dépasser".
Il enfonce le clou (!) en ajoutant : "L’ère du pétrole est une brève parenthèse de l’histoire humaine".

> http://decroissances.blog.lemonde.fr/2016/04/10/sortons-de-lage-des-fossiles-de-maxime-combes/

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter


Bec et ongles
de 
Julien Duporté


du 3 novembre au 8 décembre
vernissage le vendredi 10 novembre à 18h30



Mardi 21 novembre 2017, Science Po Rennes, 18h15 : avec Vivian Petit et son livre

"Retours sur une saison à Gaza" est paru aux éditions Scribest en septembre 2017, voici le compte-rendu du livre proposé par Dominique Vidal :

 
"Vivian Petit a séjourné deux fois en Palestine, dont trois mois dans la bande de Gaza, en 2013, comme enseignant au Département de français de l’Université Al-Aqsa. Il en a tiré un livre bourré de qualités.

La première, c’est son mélange des genres : aux chapitres d’analyse s’ajoutent des chapitres de témoignage, les uns enrichissant les autres et réciproquement.

La deuxième, c’est la capacité de l’auteur à faire toucher du doigt à son lecteur l’essentiel : le fait que la bande de Gaza, totalement encerclée, victime d’un embargo cruel et d’agressions meurtrières à répétition – petites et grandes – reste un territoire occupés, dans doute le plus occupé de tous.

La troisième, qui mérite d’être soulignée tant elle devient rare, c’est l’indépendance d’esprit de Vivian Petit. S’il dénonce clairement les responsabilités écrasantes d’Israël dans le drame que vivent les Gazaouis, il n’hésite pas à critiquer celles des Palestiniens, n’épargnant ni le Fatah ni le Hamas.

Préfacé par Julien Salingue, le livre reprend la thèse de ce dernier sur les ONG, accusées de contribuer à une "dépolitisation du soutien à la cause palestinienne, de plus en plus en plus réduit à son simple aspect humanitaire". Mais en sont-elles responsables ? Et la mobilisation politique doit-elle être opposée à l’aide concrète ? Sans celle-ci, d’ailleurs, que deviendrait, au quotidien, la vie des hommes, des femmes et des enfants de Gaza ?
Vivian Petit répond lui-même en évoquant les militants associatifs assassinés par Israël, de Rachel Corrie et Thomas Hundhall à Vittorio Arrigoni…

Un livre à lire !"

> Organisé avec le concours d'Ységoria Sciences po Rennes.




Samedi 18 novembre 2017, librairie, 16h : Sophie Lamotte d'Argy présente et lit quelques-uns de ses textes
  
"Et pour ce qui est de me présenter en tant qu'auteur, eh bien disons que j'écris (pour l'instant) uniquement des chroniques ou des nouvelles, un format certes pas très vendeur, mais que j'ai d'abord adopté pour des raisons pratiques et auquel je me suis finalement habituée. Les wikis sont clairement le reflet de ma vie quotidienne : souvenirs de jeunesse, où situations observées parmi mes proches. Les nouvelles témoignent souvent, elles aussi, de scènes vécues par des gens de ma connaissance, mais ont pour fil rouge de se dérouler dans des lieux plus ou moins emblématiques de Rennes. Quant au ton, c'est difficile pour moi de le décrire, mais peut-être pourrais-je le caractériser par un mélange qui m'est propre de gravité, voire de mélancolie, et de légèreté."


Vendredi 10 novembre 2017, librairie, 20h30 : Pocket show, musiques improvisées


"Femmes A, sans textes ni partitions", duo non versatile, vibratoire et volatile.

Bénédicte Natseu : contrebasse
Nusch Werchowska : Kaoos pad et bric à brac sonore

PAF : 4 €

 


Jeudi 12 octobre 2017, librairie, 18h : Henry Poisson lit ses poésies avec Noémie Favreau

Henry poisson présente son livre de poésie "Abby sous la grèle" (éditions Baudelaire, 2017) et en fait la lecture.
L'auteur nous plonge dans l’esprit fiévreux d’un homme, un prêtre, tombé amoureux fou d’une prostituée, Abby, tiraillé entre les obsessions de la chair et sa foi religieuse. Abby sous la grêle, ou l’histoire d’une passion interdite qui finira dans le sang..



Jeudi 19 octobre 2017, librairie, 18h : avec Erik Neveu et son ouvrage de référence "Sociologie des mouvements sociaux" (éditions La Découverte, 1995)

ll nous semble assez pertinent aujourd’hui d’interroger les différents aspects de ce qui constitue « les mouvements sociaux » en entamant une série de réflexions ouvertes qui permettraient d’en appréhender les multiples modalités.
Nous recevons donc dans un premier temps le sociologue Erik Neveu qui, avec son presque manuel de « Sociologie des mouvements sociaux », publié en 1996 aux éditions La Découverte et régulièrement mis à jour depuis (6ème édition en 2015), considère « l’analyse des mouvements sociaux (comme) un terrain de choix pour appréhender tant les attentes nouvelles que les désillusions que suscite le modèle démocratique tel qu’il s’incarne ».

> Voir : https://lectures.revues.org/16801


Mercredi 18 octobre 2017, librairie, 18h : discussions avec Alain Naze et son livre "Manifeste contre la normalisation gay" (éditions La Fabrique, 2017)

"Il ne s’agit pas de simplement se demander pourquoi les gays sont passés à droite. D’entrée de jeu, l’auteur récuse cette interrogation, parce qu’elle confond le symptôme et le mal réel. Si les idées islamophobes et racistes ont pu pénétrer la dite « communauté homosexuelle », c’est en raison d’un problème bien plus structurel : la normalisation, autant voulue par les intéressés que menée par l’État, d’une partie des personnes gays et lesbiennes. Cette lame de fond a rencontré son apogée lors de la consécration du « mariage pour tous », présenté comme une victoire d’une revendication, portée de longue date.
Naze rappelle que, dès l’obtention du Pacs, les mouvements gays et lesbiens avaient fait un pas en arrière par rapport à l’exigence d’un Contrat d’union civile aux prérogatives bien plus larges que le seul couple en situation conjugale. Ce qui est en jeu dans la lutte homosexuelle, et ce depuis les années 1970, c’est précisément la possibilité d’autres modes de vie, d’autres pratiques amoureuses, affectives, amicales, que celles proposées par le modèle hétérosexuel et bourgeois.
Or, en se focalisant sur la revendication du mariage, les mouvements gays et lesbiens ont en partie renoncé à un tel potentiel subversif, pour obtenir la tolérance, voire l’indifférence, de la société hétérosexuelle dominante.
En dressant ce constat sans appel, Naze nous invite simultanément à réimaginer d’autres possibles, à retrouver l’élan utopique de Guy Hocquenghem, du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR)."

>> textes d'Alain Naze : https://ici-et-ailleurs.org/auteur/alain-naze

- du 22 septembre au 27 octobre - 

 la minuscule galerie accueille 

"Les Géants" de Phileas Dog



Les Rencontres d’Été de la librairie Planète Io entendent offrir à cellEux qui le souhaitent la possibilité de s'extraire du flot des opinions conformes de notre époque et d'ouvrir un temps de réflexion collectif sous une forme inhabituelle. Durant trois jours, ensemble et autour d'une figure intellectuelle contemporaine : « Pensons l'Actuel » ! 
Nous recevons cette année le philosophe, écrivain et homme de théâtre Alain Jugnon.

Depuis 2000, les Rencontres d’Été ont été traversées par :

Françoise Colin et Louis-Georges Tin, Mathieu Potte-Bonneville et Pierre Zaoui, Maurizio Lazzarato, Yves Charles Zarka, la revue Mouvement, Michel Surya et Gilles Clément, Jacques Ranciere, Charlotte Nordmann, Alain Brossat et François Dufour, Frédéric Neyrat, Jean-Paul Dollé, Anselm Jappe, Marc Zamora et Nic Görtz, Genevieve Fraisse, Jean-Paul Galibert, Jean-Loup Amselle et Eric Hazan.

–--PROGRAMME---

-Jeudi 24 août :

17h30, accueil autour d’un thé
18h-20h, premières approches de la pensée d'Alain Jugnon

-> possibilité de dîner ensemble chez « P’tit Louis », restaurant jouxtant la librairie rue Saint Louis (réservation au 06 89 01 37 82)

-Vendredi 25 août :

10h30-12h30, échanges entre participantEs et l’invité

12h30, buffet proposé sur place par Malek, l'ami syrien (réservation au 06 89 01 37 82)

14h -18h30, reprise des discussions entrecoupées de quelques respirations poétiques

L’après-midi sera également l’occasion de rencontrer nos amis des éditions Pontcerq qui présenteront la revue La Contre Attaque dont Alain Jugnon est le rédacteur en chef.
Habituée des Rencontres de la librairie, la chanteuse lyrique vénézuélienne Maria-Fernanda Ruette révèlera, son fidèle cuatro en la mano, la profondeur des chants et mélodies indigènes de son pays. 
L’artiste polymorphe Odila Présulmé se lèvera de temps en temps pour dire l’un ou l’autre de ses poèmes.

19h, apéritif offert par la librairie

-> possibilité de dîner ensemble à la  terrasse (secrète) de la crêperie des Lices (réservation au 06 89 01 37 82)

-Samedi 26 août :

11h, poursuite des discussions et conclusions avec Alain Jugnon

13h, apéritif offert par la librairie

---

Lieu des Rencontres :

Maison de Quartier de Villejean, 2, rue de Bourgogne, 35000 Rennes (m° Villejean-Université)


Voir : Alain Jugnon Éditions Pontcerq Maria Fernanda Ruette / Odila Présulmé 

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter

45 spécimens à épingler
 de
Marine Bouilloud


Du 8 juin au 13 juillet
Vernissage jeudi 8 juin à 18h30

Le site de Marine Bouilloud : www.marinebouilloud.fr




Vendredi 23 juin 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Juliette Mouquet et Cristina Perez

Juliette Mouquet est poète et chanteuse, elle a réalisé son premier album " Dévisager des jardins" avec le producteur sonore et complice musical Maurice Steinecker. Depuis juin 2014, elle parcoure le monde avec sa poésie vagabonde, un périple artistique et humaniste à la rencontre des peuples autochtones et de leur musique. En mars 2016, elle se lie d'amitié avec Cristinia Perez au Pérou. Cette chanteuse argentine à la voix chaude et habitée chante la Pachamama, la représentation de la terre mère chez les peuples andins.
Egalement peintre, Cristina achève l'enregistrement de "Fuegoiagua", album de chansons qui utilise et recrée les rythmes populaires des Andes et d'autres lieux d'Amérique du Sud. Juliette et Cristina décident d'unir leur voix pour une tournée en France durant l'été 2017.

Genre : poésie pop, Folk, musique du monde.

Voir le site de Juliette Mouquet 


Du samedi 17 juin au vendredi 28 juillet 2017, librairie Planète Io, 17h00 : Edouard Ladune 

Architecte rennais, Edouard Ladune propose et expose ses dessins qui sont à chaque fois selon lui une sorte d’inventaire graphique de motifs de notre quotidien, matériaux et matières confondus. Edouard Ladune dessine des éléments architecturaux qu’il extrait de leurs contextes et livre presque à l’état d’archétype, d’icône qu’il qualifie d’unique et sérielle, d’énigmatique, voire d’hypnotique. De son impression directe à son expression graphique, de la ligne à l'abstraction du point, chaque archétype-image réveille en nous souvenirs, sensations et expériences. 
Samedi 17 juin, Il présente et vernis son exposition "Archétypes // lumineuses matières" et également deux livres qui le suivent depuis le début de sa formation d'architecte et qui ont guidé sa réflexion :
  • Espèces d'Espaces, de Georges Perec, éditions Galilée, 1974  > des extraits via remue.net
  • Eloge de l'Ombre, Junichiro Tanizaki, éditions Verdier, 1977
Le site d’Edouard Ladune


Vendredi 16 juin 2017, Librairie Planète Io, à 17h00 : Morgane Merteuil

Nous accueillons avec grand plaisir Morgane Merteuil et son travail sur le féminisme au sein de l’ouvrage collectif coordonné par Félix Boggio Ewanjé-Epée, Stella Magliani-Belkacem, Morgane Merteuil et Frédéric Monferrand : "Pour un féminisme de la totalité" paru aux éditions Amsterdam en avril 2017. Ce recueil, regroupant des textes fondateurs du féminisme marxiste et des articles plus contemporains, est un manuel à l’usage de celles et ceux qui ne se satisfont pas de transformations partielles, mais qui entendent changer le système dans sa totalité."

"Le féminisme fait souvent office de faire-valoir à tous les programmes, émancipateurs ou non. Du côté du bloc au pouvoir, les "droits des femmes" sont devenus un argument du maintien de l’ordre, des lois islamophobes à la politique d’incarcération des non-Blancs. Parmi les progressistes, le féminisme est une lutte parmi d’autres, qu’on cite volontiers entre l’antilibéralisme et la défense de l’environnement. À l’inverse, ce livre propose de donner toute sa portée au féminisme, de restaurer sa vocation révolutionnaire, de clarifier sa contribution à tout projet de bouleversement de l’ordre des choses. En quoi transformer la famille, la sexualité, l’organisation de la reproduction sociale et biologique, le travail domestique ou encore le travail affectif implique-t-il de révolutionner la vie quotidienne, la santé, la culture, le travail salarié, le logement, la vie collective, les allocations sociales ? Comment les apports du féminisme noir permettent-ils de repenser le dépérissement de l’État ?"

Morgane Merteuil via wikipédia

 
Jeudi 15 juin 2017,  librairie Planète Io, 18h30 : Yves Missaire (suite du 11 mai)
 
En peintures et en paroles, Yves Missaire rend une nouvelle fois hommage aux 70 ans de la publication de « L’écume des jours », et nous fait partager sa passion pour l’écrivain, le poète, le dramaturge qu’était Boris Vian.
Certains de ses tableaux et dessins exposés au début de cette année à la médiathèque de Sain-Erblon seront également visibles à la Librairie jusqu’à la fin juin.