Jeudi 31 mai 2018, librairie Planète Io, 18h00 : Lola Miessorff


Mercredi 30 mai 2018, librairie Planète Io, 18h : Michelle Brieuc


Mardi 24 mai 2018, librairie Planète Io, 18h : Dominique Vidal


Jeudi 17 mai 2018, librairie Planète Io, 18h : Fabien Truong

Paru en 2017 à La Découverte "Loyautés radicales - L'islam et les mauvais garçons de la Nation" est d'abord le résultat d'une étude sociologique du pertinent et remarquable auteur de "Jeunesses françaises - Bac+5 made in banlieue" (La Découverte, 2015) Fabien Truong qui interroge ici le désir de religion de jeunes et les liens à l'oeuvre dans ces choix. 
Un travail qui vise à rompre les préjugés et à montrer comment six jeunes hommes au début d'une vie d'adulte cherchent et font leur place au sein de la société française où ils vivent.

> excellent entretien de Fabien Truong :

"Le défi pour reproduire du commun c’est de pouvoir créer des catégories politiques qui soient transversales (et qui optent donc pour un langage aussi transversal) mais qui prennent en compte la question centrale qui est celle des inégalités produites et subies dans le système. L’approche marxiste avait pour elle l’avantage d’une ligne économiciste transversale. Mais après, avec la décolonisation et tout le reste des fragmentations à l’œuvre, cette seule ligne n’est plus possible. Donc c’est un défi politique. Je pense qu’il n’existe pas une telle offre aujourd’hui et qu’elle a d’autant plus de mal à émerger que, comme on est dans des sociétés qui sont de moins en moins mixtes socialement, les jeunes grandissent quand même de plus en plus longtemps séparément les uns des autres. Cela n’aide pas à produire des perspectives communes et inédites." (Fabien Truong,https://grozeille.co/radicalisation-fabien-truong/)

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter

Rue calme, proche toutes commodités
de
Jérémy Le Corvaisier
 

Du 19 avril au 24 mai
 
Vernissage jeudi 19 avril à 18h30

Le site de Jérémy Le Corvaisier : http://jeremylecorvaisier.bitumas.com/


Samedi 28 avril 2018, librairie Planète Io, à partir de 17h : à propos du care et des doulas

Au travers un livre de témoignages, « Donner naissance - Doulas, sages-femmes et justice reproductive : récits de naissance aux Etats-Unis aujourd'hui » (éditions Cambourakis, septembre 2017), Alana Apfel se fait l’écho des nouvelles perspectives ouvertes par le care.
Nous invitons donc pour en discuter Lise qui a accouché dans un environnement non-médicalisé et deux sages-femmes.
Ces « nouvelles médecines de bien-être » questionnent le monde médical. D’une part quand elles défient ou se méfient du pouvoir symbolique de la médecine (occidentale). Et d’autre part, quand ces services d’accouchement à domicile non remboursés viennent à point nommé dans le remplacement généralisé des services publics gratuits pour tous, au profit des marchés qui en deviendraient actionnaires, au détriment de la gratuité et de l’efficacité des soins.

Nous pouvons aussi nous interroger sur le degré d’empathie ou d’apathie que doivent ou pourraient poser le personnel médical « traditionnel » dans son rapport au soin « médicalisé » au regard de ces « nouvelles médecines de bien-être » qui accompagneraient le patient (ou l'ami ?).
Le collectif "Mets tes ChaudSons" présentera également un documentaire sonore "La naissance, dans l'intimité du choix".

                                             
https://fr.wikipedia.org/wiki/Doula

> En anglais une itw d’ Alana Apfel : https://radicaldoula.com/2016/01/13/radical-doula-profiles-alana-apfel/#more-2998


Jeudi 26 avril 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : Sandrine Le Mével Hussenet

Auteure, metteuse en scène, comédienne, animatrice d’ateliers d’écriture et de théâtre, également professeur de Lettres et d’Histoire, SLMH nous convie à entendre son dernier roman « Mamie Pauline ou la promesse à la lune ».
Mamie Pauline est un un récit ou plutôt l’histoire de femmes rencontrées en lecture, au détour des chemins, compagnes de nuits de pleine lune.
Mamie Pauline, ajoute l’auteure, « est venue me dire qu’il était temps d’être pleinement moi-même et d’en accepter l’enjeu. « Tu vas vieillir et mourir, mais n’oublie pas de vivre pleinement, en harmonie, toute ta vie, toute ta vieillesse, jusqu’à ta mort. » 


https://sandrinelmh.bzh/

  
Lundi 23 avril 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : fanzine Lapsus

Nous acceuillons quelques uns des membres du collectif Lapsus qui font paraître le numéro trois de leur fanzine éponyme.
Le collectif Lapsus explore l'art sous toutes ses formes et sillonne les routes pour restituer ses connaissances sous forme d'ateliers, d'animations, de balades, dont la première a eu lieu le samedi 31 mars 2018 et est assez révélatrice de sa démarche.
Une déambulation dans Rennes en quatre étapes pour découvrir ou redécouvrir différents lieux, collectifs, et associations qui sont source de vitalité culturelle ou pas : visites de l’hôtel Pasteur et du squat l’élabo, participation à un atelier d’autogestion en collectif et enfin libations-discussions au bar le Panama.


Jeudi 19 avril 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : Vivian Petit

Nous réinvitons Vivian Petit avec son livre "Retours sur une saison à Gaza" (éditions Scribest, septembre 2017) afin de discuter et de mettre en parallèle au vu des évènements actuels son expérience et la thèse du livre de Julien Salingue « La Palestine des ONG - Entre résistance et collaboration » (éditions La Fabrique, 2015).
En effet, Vivian Petit se fait l’écho au travers de son livre des interrogations de Julien Salingue quant aux ONG accusées de contribuer à une "dépolitisation du soutien à la cause palestinienne, de plus en plus en plus réduite à son simple aspect humanitaire". Mais en sont-elles responsables ? Et la mobilisation politique doit-elle être opposée à l’aide concrète ? Sans celles-ci, d’ailleurs, que deviendrait, au quotidien, la vie des hommes, des femmes et des enfants de Gaza ?

Le journaliste au Monde diplomatique, Dominique Vidal, qui viendra d’ailleurs présenter son dernier livre à la librairie le mardi 24 mai, a trois points importants du livre de Vivian Petit :
"Vivian Petit a séjourné deux fois en Palestine, dont trois mois dans la bande de Gaza, en 2013, comme enseignant au Département de français de l’Université Al-Aqsa. Il en a tiré un livre bourré de qualités. La première, c’est son mélange des genres : aux chapitres d’analyse s’ajoutent des chapitres de témoignage, les uns enrichissant les autres et réciproquement. La deuxième, c’est la capacité de l’auteur à faire toucher du doigt à son lecteur l’essentiel : le fait que la bande de Gaza, totalement encerclée, victime d’un embargo cruel et d’agressions meurtrières à répétition – petites et grandes – reste un territoire occupés, dans doute le plus occupé de tous. La troisième, qui mérite d’être soulignée tant elle devient rare, c’est l’indépendance d’esprit de Vivian Petit. S’il dénonce clairement les responsabilités écrasantes d’Israël dans le drame que vivent les Gazaouis, il n’hésite pas à critiquer celles des Palestiniens, n’épargnant ni le Fatah ni le Hamas. »


Vendredi 13 et samedi 14 avril 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : Juliette Bessou et Marion Petitjean

Ecrivaine, metteure en scène, actrice rennaise, Juliette Bessou enseigne également le théâtre à la Mjc l’Antipode et nous propose, accompagnée de la comédienne Marion Petitjean, la première représentation de sa pièce « Connexion(s) / Récital technologique ».

« Connexion(s) » est un spectacle de soixante minutes né d'une réflexion autour des nouvelles technologies. La société dans laquelle nous vivons se définit par un progrès technologique toujours plus grand, toujours plus rapide, toujours plus présent dans nos vies quotidiennes. La relation entre l'humain et les agents numériques connectés que sont les ordinateurs, tablettes et  smartphones dessine un rapport nouveau à l'autre et une perception différente du monde qui nous entoure.
Ces questionnements ont conduit Juliette Bessou à écrire un spectacle dressant un portrait de notre société à travers plusieurs histoires qui s'entrecroisent pour composer une «  complainte  » des temps modernes...


Jeudi 12 avril 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : Alain Morel

Comédien au sein de l’association Théâtre d’urgence Alain Morel, accompagné du musicien Saïd Brahimi, propose une lecture du fameux récit d’Albert Camus « L’étranger », paru en 1942, qu’il souhaite nous proposer ainsi :

« Cette présentation se veut simple et dépouillée, privilégiant le texte et l'écriture d'Albert Camus ainsi que le jeu du comédien. Cette adaptation, d'une durée d'une heure quinze, permet de suivre la totalité de l'histoire du personnage de Meursault tiré du roman d'Albert Camus détaille le comédien. Toujours d'actualité, toujours étudié, Albert Camus reste très présent par sa parole de tolérance : « Rien d'humain ne peut m'être étranger ».

Le spectacle dure 1h15.


Jeudi 5, vendredi 6 et samedi 7 avril 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : Bilor

Durant 3 jours du vendredi 5 avril au samedi 7 avril, à partir de 18h, la chanteuse et comédienne Bilor nous propose « Black palabres » son spectacle d'une heure qui donne à entendre les voix des grands poètes de Dijbouti à l’île Maurice, des Caraïbes aux côtes africaines : Léon Gontran Damas, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Édouard Glissant, Abdourahman Waberi, Ananda Devi, Birago Diop ou Frantz Fanon.
Des mots et quelques instruments mis en voix et en musique par Bilor, qui chante, murmure, psalmodie, lit, conte, ruisselle, son corps comme chambre d’écho.
La scénographie est dépouillée, intimiste, frontale...
La poésie, dit-elle, comme le métissage, est un rempart contre toute forme d’exclusion et un appel à se mettre debout !


https://vimeo.com/111210268
https://bilor.jimdo.com/black-palabres/


Jeudi 29 mars 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : les éditions du commun

Nous poursuivons nos conversations avec les éditions rennaises Du commun autour de l'"Histoire des équitables pionniers de Rochdale", où il est question d'expériences coopératives au XIXème siècles, que nous mettrons en questions notamment vis-à-vis du regain d'intérêt pour des forme nouvelles de coopératives tels les supermarchés. 
Paru en septembre 2017, cette réédition d'un texte de 1890 est à l'initiative de Pierre-Yves Jan qui en signe la préface :

"Ce récit relate une des premières expériences coopératives, celle de Rochdale en Angleterre, créée en 1844. Il s’agit de prolétaires, majoritairement des tisserands, qui décident de se constituer en coopérative de consommation afin d’avoir la maîtrise de la qualité des produits, de leur provenance et de leurs coûts. Jamais réédité depuis 1923, ce texte s’inscrit dans la collection culture des précédents, qui a pour désir de rappeler à la mémoire que l’histoire ne s’accorde pas au singulier et ne prend pas de majuscule."

> http://www.editionsducommun.org/


Du jeudi 22 mars au dimanche 25 mars, Parc des Gayeulles : 11ème édition du festival Rue des livres

Nous serons présents à la 11ème édition du festival Rue des livres avec : Babouillec, Mary Rissel, Valérie Lys et René Perron.

> http://festival-ruedeslivres.org/

    

Mercredi 21 mars 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h30 : Mathias Poirier   

 

Mathias Poirier poursuit ses lectures-discussions autour de Spinoza en nous présentant cette fois-ci un livre du philosophe Bernard Pautrat « Ethica Sexualis - Spinoza et l'amour » (éditions Payot, 2011) : 

« Qu'est-ce que l'amour ? qu'est-ce que faire l'amour ? est-ce bon ou est-ce mauvais ? pourquoi ? Comment régler sa sexualité ? Existe-t-il un bon objet d'amour ? si oui, lequel ? pourquoi ? A ces questions, qui s'imposent à toute réflexion éthique, le présent ouvrage cherche des réponses dans la monumentale Ethique de Spinoza. (...)
Tout à la fois "géométrie de l'Amour" et "roman d'amour", ce livre n'est, en somme, que l'union légitime de l'Ethique et du courrier du coeur. »



Mardi 13 mars 2018, Maison Internationale de Rennes, à 18h : Julien Brygo
  
Dans le cadre du mois de la femme à Rennes, nous invitons le journaliste, écrivain, photographe et réalisateur Julien Brygot à venir discuter de son remarquable article : « Révolte des domestiques en Inde » (Le Monde Diplomatique, novembre 2017).
Il est également coauteur, avec Olivier Cyran, du pertinent « Boulots de merde ! » (éditions La Découverte, septembre 2016).
Nous souhaitons porter le débat sur deux questionnement qui nous semblent primordiaux aujourd’hui dans une approche globale des féminismes : 
- les emplois de service (le care) sont-ils destinés à toujours être sexués ?
- quelles seraient les perspectives d’émancipations pour les femmes immigrées qui composent la majeure partie de ces métiers ?

Il est évident que nous ne manquerons pas d’évoquer les combats actuels des salariéEs des Ehpad et des femmes de ménage des grandes chaînes hôtelières..

> http://www.julienbrygo.com/a-propos

>> https://www.monde-diplomatique.fr/2017/11/BRYGO/58064

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter

Merci !
de
Lise Meunier



Du 8 mars au 12 avril
Vernissage vendredi 9 mars à 19h


la minuscule galerie
Chez Planète Io 7, rue Saint Louis à Rennes


Jeudi 10 mars 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : Sophie Lamotte d'Argy
  
Des histoires de femmes, écrites par une femme et lues par des femmes (Chantal Galiana, Céline Le Corre et Sophie Lamotte d'Argy), mais qui s'adressent aussi à des oreilles d'hommes.


Vendredi 23 février 2018, librairie Planète Io, à partir de 16h : Davide Gallo Lassere

Davide Gallo Lassere, que nous avions déjà reçu pour son livre « Contre la loi travail et son monde. Argent, précarité et mouvements sociaux » (Eterotopia, 2016) est chercheur précaire rattaché au sophiapol, docteur en philosophie, il s'intéresse à la philosophie sociale, économique et politique et aux théories du capitalisme.
Passé le moment de la présentation de ses projets politiques et éditoriaux, nous souhaitons engager les discussions avec Davide autour du « travail ».
Davide Gallo Lassere participe également au fonctionnement du pertinent site d'enquêtes sociales : http://www.platenqmil.com/apropos.

> http://www.vacarme.org/article2942.html

> https://www.contretemps.eu/author/davide-gallo-lassere/

> http://revueperiode.net/author/davide-gallo-lassere/

* Nous prolongerons les débats dans la soirée..



Jeudi 22 février 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : Yves Missaire

Le peintre Yves Missaire poursuit ses périgrinations artistiques, cette fois c'est Montmartre, ses peintres et son musée qu'il nous présente sous forme d'une vidéo-déambulation.


Jeudi 15 février 2018, librairie Planète Io, à partir de 18h : éditions du Commun

Les éditions rennaises nous présentent leurs dernières parutions et particulierement l'"Histoire des équitables pionniers de Rochdale". Paru en septembre 2017, cette réedition d'un texte de 1890 est à l'inititaive de Pierre-Yves Jan qui en signe la préface :

"Ce récit relate une des premières expériences coopératives, celle de Rochdale en Angleterre, créée en 1844. Il s’agit de prolétaires, majoritairement des tisserands, qui décident de se constituer en coopérative de consommation afin d’avoir la maîtrise de la qualité des produits, de leur provenance et de leurs coûts. Jamais réédité depuis 1923, ce texte s’inscrit dans la collection culture des précédents, qui a pour désir de rappeler à la mémoire que l’histoire ne s’accorde pas au singulier et ne prend pas de majuscule."

> éditions du commun


Samedi 10 février 2018, librairie Planète Io, à partir de 16h : Mary Rissel

Avec "Effets secondaires (ou pas)" (Edilivre, 2017) Mary Rissel signe son 7ème ouvrage aux allures de polar. Avant de se consacrer à l'écriture, "dans son petit coin de grenier", elle a exercé comme ingénieurE à l'INSERM.

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter
 
Trypophobia
 
de 

Tanx


Du 25 janvier au 1 mars.
vernissage jeudi 25 janvier à 19h.

Vous pouvez découvrir le travail de Tanx sur son site : 



la minuscule galerie
Chez Planète Io 7, rue Saint Louis à Rennes

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter

Essuyer les plâtres

de

Agathe Halais
du 15 décembre au 19 janvier
vernissage vendredi 15 décembre à 18h30





Jeudi 21 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Simon Gauchet et ses amiEs

Certaines images du périple du « radeau utopique » de Simon Gauchet et de son équipage d’artistEs / technicienNEs évoquent parfois les longs travellings sur le fleuve amazone d’Aguirre. 
Ce dernier court l’or et sa perte, les autres se sont donnés une mission plus sage mais non moins chimérique : découvrir «L’île d’utopie », celle imaginée par More au 16ème siècle.
Pendant quarante jours au fil de l’eau, l’expédition en forme d’assemblage hétéroclite de bidons, de vieilles planches et de toile à spi parcoure donc le canal d’Ille et Rance, vers la mer, à la rencontre des habitants et de leurs rêveries. 
Occasions de spectacles, de projections et même de restauration en partage. 
La liberté que confère l’utopie peut également parfois mener à un projet politique quand sont confrontés les imaginaires… 
Simon Gauchet et une partie de l'équipe viennent nous parler de cette dérisoire et un peu folle expédition de plein gré relatée au travers d’un joli livre édité par L’École Parallèle Imaginaire en juin 2017.

> https://radeau-utopique.com/carnet-de-bord/

 
Samedi 16 décembre 2017, librairie Planète Io, 16h30 : Mary Rissel 

Mary Rissel a exercé son métier d'ingénieurE à l'INSERM, avec méthode, avec rigueur et avec patience. Pour écrire, il lui a suffit d'un petit coin de grenier, silencieux et dépouillé. 
Avec « Effets secondaires (ou pas ) », paru en juillet de cette merveilleuse année chez Edilivre-Aparis l'auteure signe son septième ouvrage aux allures de polar. 
Et c’est une nouvelle fois l’énergique et mêle-tout Béatrice Rudoff qui dira les mots de Mary.
Festin de mots encore avec le jeune poète indien Ashish qui lui, lira ses textes et d’autres s’il le souhaite.
 



 
Vendredi 15 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Anne Lecourt

A la relecture du livre d’Anne Lecourt, orné des photos N&B de Daniel-Ledanvic, «Les discrètes - paroles de bretonnes (1930-1970) » (réédité aux éditions Ouest-France en juin 2017) reste un témoignage rare d’une époque et de milieux sociaux pas souvent à l’affiche. 
Huit femmes de huit communes évoquent au travers de leur portraits la condition féminine dans les campagnes d'Ille & Vilaine à l'aube des grands bouleversements de 68.
Il y a celle qui cache ses livres, celle qui conduit le camion, celle qui travaille à la chaîne, celle qui s'embarque pour le Maroc, celle qui soigne ses bêtes autrement. Il y a l'étrangère, la Normande, la danseuse de tous les dimanches et la patronne de bistro. Aucune ne se résigne à une place choisie par d'autres, toutes, sans jamais rompre avec la tradition, inventent leur vie, contournent les obstacles, bousculent les conventions. Et les hommes...
"Ces femmes mènent leur vie d'épouse et de mère, sans bruit et sans éclat", explique Anne Lecourt, et "c'est parce qu'elles sont tout à fait ordinaires, c'est-à-dire représentatives d'une époque, qu'il était important de leur rendre hommage".

Jeudi 14 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h30 : Valérie Lys

Valérie Lys est médecin, écrit depuis l'enfance et est membre fondateur et vice-présidente de Calibre 35, collectif rennais d’une dizaine d'auteurs qui souhaitent dynamis(t)er la scène locale du noir. 
Elle est l'auteurE de cinq polars avec comme protagoniste principal le commissaire Velcro qui mène l’enquête. «L’oeuvre des pieux »,paru en ce mois de novembre aux éditions du Palémon, est son sixième roman et se passe as usual à Rennes ou dans ses environs.

> http://www.palemon.fr/420-valerie-lys#

Jeudi 07 décembre 2017, librairie Planète Io, 18h00 : Yves Missaire

Le peintre Yves Missaire vous présente les images qu'il a réalisé lors de sa visite de l'exposition Picasso visible l'été dernier à la fondation de Landerneau.
Issue de la collection Jacqueline Roque, l’exposition chronologique suit la vie du peintre, de ses œuvres de jeunesse, exécutées avec une maîtrise qui étonne, jusqu’aux dernières années. On y découvre d’ailleurs quelques inédits.
Mise à part les très populaires périodes bleues et roses, on aborde les différentes périodes connues comme le cubisme ou d'autres nommées "périodes des ténèbres" par le commissaire, jusqu'à celles des années d’avant-guerre et de guerre. Celles qui virent jaillir le cri de Guernica. La visite s'achève sur des toiles de la fin de sa vie, exécutées dans l’urgence, dans l’effervescence et avec une certaine exubérance.
L’occasion de discuter peinture(s) et Picasso..