Jeudi 8 décembre, librairie Planète Io, 18h : Carmen Pennarun

Carmen Pennarun dessine, sculpte, écrit et vit non loin de la Vilaine et s’en défend bien!

Elle est l'auteure de plusieurs livres dont "Rose garden" (éditions de L'amuse Loutre, 2014) ou "Tisane de thym au jardin d'hiver" (éditions les penchant du roseau, 2015) qui s'attachent à traduire, en poésie ou en histoires aussi délicates que troublantes, la magie d’instants qui ont défié son imagination.


Mercredi 7 décembre, librairie Planète Io, 18h : atelier de lecture de Spinoza, animé par Mathias Poirier
 
De l’anthropologie et de la sociologie, de la métaphysique, une réflexion sur l’état et la religion, des prémisses de psychologie, un traité sur le bonheur, une petite physique, pas de morale mais de l’Éthique (avec un E majuscule) : on trouve tout cela dans l’œuvre de Spinoza !
Cet atelier se propose d'explorer les différentes facettes de la pensée du philosophe hollandais et surtout de révéler son actualité en la croisant avec celle d’autres penseurs plus contemporains.
La participation de tous est bienvenue et, comme l’écrivait Deleuze, "tout le monde est capable de lire Spinoza, et d'en tirer de grandes émotions, ou de renouveler complètement sa perception."


Mardi 6 décembre 2016, librairie Planète Io, 18h : Georges Nitsch (avec la participation du Musée de Bretagne )

Georges Nitsch (1866-1941), architecte rennais actif de 1900 à 1927, fut également historien de la ville, et surtout un photographe amateur tout à fait passionnant. Profondément humaniste, il a laissé une trace singulière dans l'histoire de la ville de Rennes.
Philippe Durieux, photographe et historien et Laurence Prod'homme, conservatrice au musée de Bretagne nous ouvrent à l'univers méconnu de Georges Nitsch au travers du tome 8 des collections photographiques du musée de Bretagne intitulé "Georges Nitsch - architecte et photographe", paru aux éditions Fage en octobre 2015. L'ouvrage comporte une introduction biographique de 15 pages, ainsi que 50 photographies inédites de l'auteur avec des commentaires pour chaque image et une bibliographie sur la Bretagne et la photographie.


Vendredi 2 décembre & samedi 3 décembre 2016, librairie Planète Io & Bistrot de la cité, 16h : Lionel "Foxx" Magal

Pour fêter les Transmusicales 2016, la librairie en partenariat avec le Bistrot de la cité invite par deux fois Lionel Magal aka Foxx présenter son livre "Crium délirium : The Psykedeklik Road Book" (éditions Le mot et le reste, novembre 2012) et la projection du dvd qui l'accompagne.
Avec cette sorte de carnet de route multimédias réalisé à posteriori, Foxx, artiste, musicien cofondateur du groupe psychédélique Crium Delirium, cinéaste et activiste nomade nous introduit au monde merveilleux des beatniks sous acide, bohémiens itinérants du rock aux rencontres improbables. 
De 1969 à nos jours, on y retrouve la trace de toutes ses facéties artistiques et festives (le théâtre-action, le journal Actuel, le voyage à Katmandou, les affiches en sérigraphie des concerts, les manifs, les débuts de radio Nova…). On y croise aussi nombre d’artistes et de "freaks underground", Bizot bien sûr mais aussi Timothy Leary, Wavy Gravy, la Hog Farm Community, La Monte Young, Jonas Mekas, Moëbius, le Dalaï Lama...


Mardi 29 novembre 2016, librairie Planète Io, 18H30 : Chloë Sonnier, Coralie Brunot

La comédienne Chloë Sonnier lit "Dolorès", un texte de Coralie Brunot sélectionné par le jury du concours de nouvelles 2016 de Breizh Femmes et Mots pour Mots.


Samedi 26 novembre 2016, librairie Planète Io, 18h00 :  "Pocket Show" #3, musique électroacoustique et danse butô

Performance : danse butô et musique électroacoustique.
Tina Besnard (danse) et Nusch Werchowska (musique).

Deux sets sont proposés comme à l'accoutumé.


Nusch Werchowska  ***  Tina Besnard

Jeudi 24 novembre 2016, librairie Planète Io, 18H30 : Bénédicte Michel et Marie Foulatier

Alors qu’elle réside tout près d’ici, Hélène Nicolas est encore trop peu connue à Rennes. Pourtant son œuvre se déploie généreusement dans différentes sphères : le spectacle vivant - théâtre et opéra - à Rennes et en Avignon, la radio et le cinéma avec le documentaire de Julie Bertuccelli "Dernières nouvelles du cosmos", sorti en salle le 9 novembre de cette année. 
Bénédicte Michel à la contre-basse et Marie Foulatier aux cordes vocales se proposent de vous faire découvrir ses textes dont le dernier paru chez Payot & Rivages également en novembre : "Algorithme éponyme"...
 


Dimanche 20 novembre 2016, Maison Internationale de Rennes, 16h00Farid-ed-din Attar


Nous accompagnons de livres et d'attentions l'Association Franco Iranienne de Bretagne (AFIB), heureuse de vous convier à passer une soirée en compagnie du grand poète mystique du XIIe siècle persan Farid-ed-din Attar et de son chef-d’œuvre "Le Cantique des oiseaux".
La soirée est animée par Leili Anvar chercheuse, maître de conférence et spécialiste de la poésie persane, et accompagnée d’Alireza Ajoudani et de son târ.


Lundi 14 novembre 2016, librairie Planète Io, 18h00 Gérard Bodinier

Gérard Bodinier nous expose les pourquoi et comment de son récit autobiographique "Petit, mais debout !" (Éditions Saint-Honoré, mai 2016) :

"En 1986, ma maison est saisie par l’huissier. Six copains l’achètent et je continue à y habiter avec ma femme et mes trois enfants. Cette solidarité, c’est toute l’histoire de "Petit, mais debout !".
Du Congo aux H.L.M. nazairiens, des jeunes, des paysans, des immigrés, des locataires s’organisent pour vivre dignement. Pendant ces soixante années, j’ai cheminé avec eux, animateur, coopérant, maraîcher ou parent d’élèves… Nous avons agi avec optimisme et détermination pour rester debout. Nous n’avons pas tout réussi, mais ces fragilités partagées ont été notre force de vie."
La rencontre littéraire est organisée en partenariat avec ATD Quart Monde.


Mercredi 9 novembre 2016, librairie Planète Io, 18h00 Gérard Hamon

Avec ce premier récit sous forme d'un journal de bord imaginaire Gérard Hamon campe un communard condamné à la déportation en Nouvelle Calédonie. Ce n’est pas une grande figure de la Commune, ce n’est ni un théoricien ni un stratège. Après plus de six ans passés sur l’Île des Pins, il bénéficia de l’amnistie générale et regagna la France sur le même navire qu’à l’aller, le "Var".
C'est ce voyage de retour de onze semaines, onze semaines d’ennui, d’espoir ou, tout au moins, d’interrogations, mais aussi de rencontres et de souvenirs, qu'il raconte dans "La Traversée - Retour de bagne d’un communard déporté", paru en octobre 2016 aux Éditions Pontcerq.

la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter

Blanche Daramir
Fleur primitive


Du 28 octobre au 2 décembre
 
http://blanchedaramir.com
la minuscule galerie
chez Planète Io
7, rue Saint Louis
35000 Rennes
06.11.16.75.25
laminuscule.galerie@gmail.com


Du 20 septembre au 26 octobre 2016, librairie Planète Io : 

"A la recherche du rien", exposition des peintures de Wilfried De Paul


Samedi 15 octobre 2016, librairie Planète Io, 20h00 : "Pocket Show" #2, musique électroacoustique et danse butô

Performance : danse butô et musique électroacoustique.
Tina Besnard (danse) et Nusch Werchowska (musique)


Nusch Werchowska  ***  Tina Besnard

PAF : 5E


Lundi 10 octobre 2016, 18h00, librairie Planète Io : Jean-Yves Mollier présente son passionnant  "Une autre histoire de l'édition française" mis en débat avec et autour de différents éditeurs rennais

En douze chapitres foisonnants d’informations et d’analyses, condensés en 450 pages, Jean-Yves Mollier retrace l'histoire depuis les origines de l'édition française, mais se consacre moins aux détails de la bibliographie matérielle qu’aux structures administratives, commerciales et financières des différentes maisons des origines jusqu'aux hégémoniques Gafa.
Une "autre histoire" parce qu'elle s’insère dans l'économie, la culture, les révolutions, les guerres, dans les rapports des éditeurs avec les pouvoirs en place notamment.
Si Jean-Yves Mollier manifeste sans ambiguïté son adhésion à la fonction de l’éditeur, "celui sans lequel les textes ne deviendraient jamais des livres", il le décrit également soumis au pouvoir et franchement réactionnaire en temps de troubles : "Lors de la Commune de Paris, la plupart des éditeurs quittèrent la ville et participèrent sans état d’âme au lynchage médiatique qui suivit son écrasement." Quant à leur attitude au cours de la dernière guerre, elle est sans ambiguïté : "Tous avaient expurgé leurs catalogues avant même que les Allemands ne les y invitent"...


Mercredi 5 octobre 2016, 18h30, librairie Planète Io : atelier de lectures de Spinoza, animé par Mathias Poirier

De l’anthropologie et de la sociologie, de la métaphysique, une réflexion sur l’état et la religion, des prémisses de psychologie, une petite physique, pas de morale mais de l’Éthique (avec un E majuscule) : on trouve tout cela dans l’œuvre de Spinoza !
Cet atelier se propose d'explorer les différentes facettes de la pensée du philosophe hollandais et surtout de révéler son actualité en la croisant avec celle d’autres penseurs plus contemporains.
La participation de tous est bienvenue et, comme l’écrivait Deleuze, « tout le monde est capable de lire Spinoza, et d'en tirer de grandes émotions, ou de renouveler complètement sa perception ».

> Prochaine séance : mercredi 7 décembre 2016, même horaire, même lieu.


Samedi 1 octobre 2016, librairie Planète Io, 16H30 : Corinne Le Lepvrier et Isabelle Pinçon lisent à deux voix leurs poésies  

Deux poétesses se rencontrent, se découvrent, s'entendent, s'aperçoivent qu'elles on écrit en un presque même temps la proche fin, la fin du père, la suite... Ce sont deux femmes dont l'écriture a reconstruit ce moment ultime, sauvage, docile, sombre, quand les émotions trônent, quand glisse un souffle puissant.
Tressant leurs textes elles sont ici à avancer ensemble dans ce qui devient une troisième écriture, une au milieu des coeurs, "Croisements de nos pères"...
Elles s'assoient pour lire, se lèvent, s'échangent quelques fragments, se tiennent debout, se rassoient, juste pour le plaisir de se retrouver au bon endroits de l'amour, sans pathos, seulement là...





Jeudi 29 septembre 2016, librairie Planète Io, 18H30 : Aude Liabeuf présente "Enquête d'opinion avec Alexia Grothendick" (pièce d'une quarantaine de minutes)

C’est l’histoire d’une enquête de satisfaction comme on en voit des millions, d’un acharnement à vouloir étiqueter des idées, des envies, du ressenti, de chercher à chiffrer le sensible et de tout ce que ça engage ; folie provocante qui donne le goût de prendre la tangente, de s’extraire d’un cadre normé.
Étudiante en master de statistique et informatique décisionnelle à l' EITIC École internationale du Traitement de l'Information Catégorisée), Alexia Grothendick vous invite à venir démêler son intime imbroglio.
Le public, en se prêtant au jeu du questionnaire devient acteur de ce qui va se construire.  Il est au cœur du processus, c’est lui qui crée la norme qui sera ensuite disséquée. 
La première partie de la proposition n’est pas théâtrale. Elle joue sur le registre du théâtre del’invisible. Cette question de la norme est d’abord évoquée dans un contexte réel, quotidien. Il n’y a, à priori, aucune prise de distance du public avec le processus puisqu’il n’est pas présenté comme théâtral. Chacun remplit alors un questionnaire dont la banalité n’éveille pas au soupçon. L’intérêt n’est pas de se jouer du public mais plutôt de l’inviter à faire partie intégrante de la forme. L’établissement du « profil de personnalité » et son absurdité progressive peuvent mettre sur la pisted’un éventuel spectacle mais rien n’est acquis. Le but est de maintenir le spectateur le plus longtemps possible sur la frontière fragile du questionnement.
La deuxième partie engage d’autres outils. Après un bilan aussi arbitraire qu’illogique, le personnage s’égare, interroge. Le théâtre est mis à jour. Il laisse la place à l’expression des doutes, des craintes jusqu’à l’absurde...



la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter :

Du 24 septembre au 21 octobre
vernissage "retour de marché" le samedi 24 septembre à 11h30

Exposition dans le cadre du Marché Noir.

Le site de Sophie Lécuyer : http://sophielecuyer.blogspot.fr/


Vendredi 23 septembre 2016, librairie Planète Io, 20h00 : 

Pocket Show #1, musique et danse

Zéro Stock est une association dont l'objet est de faire découvrir la musique d'improvisation libre à Rennes. En complicité avec la librairie Planète Io, une programmation régulière de concerts en petit format se lance cette année.
Le principe des Pocket Show : deux sets de 30 minutes chacun, quinze personnes maximum.
L'espace intimiste de la librairie offre une grande qualité d'immersion dans les sensations sonores.
La première, c'est le vendredi 23 septembre, à partir de 20h, la danse butô de Tina Besnard s'entremêle avec la musique improvisée de Nusch Werchowska.

Nusch Werchowska  ***  Tina Besnard

PAF : 5E


Jeudi 22 septembre 2016, librairie Planète Io, I8h00 : avec Anne Lecourt-Le Breton et son livre "Elles qui disent" paru chez Booknode en 2016

Huit femmes de huit communes évoquent au travers de leur portraits la condition féminine dans les campagnes d'Ille & Vilaine à l'aube des grands bouleversements de 68.
Il y a celle qui cache ses livres, celle qui conduit le camion, celle qui travaille à la chaîne, celle qui s'embarque pour le Maroc, celle qui soigne ses bêtes autrement. Il y a l'étrangère, la Normande, la danseuse de tous les dimanches et la patronne de bistro. Aucune ne se résigne à une place choisie par d'autres, toutes, sans jamais rompre avec la tradition, inventent leur vie, contournent les obstacles, bousculent les conventions. Et les hommes.
"Ces femmes mènent alors leur vie d'épouse et de mère, sans bruit et sans éclat", explique Anne Lecourt-Le Breton, et "c'est parce qu'elles sont tout à fait ordinaires, c'est-à-dire représentatives d'une époque, qu'il était important de leur rendre hommage".


Jeudi 15 septembre 2016, bar-restaurant "Le Knock" (48, rue de St Brieuc, Rennes), 18h : Geneviève Fraisse discute de son dernier livre "La Sexuation du monde : réflexions sur l'émancipation" édité aux Presses de Sciences Po en février 2016

Geneviève Fraisse, que nous invitons régulièrement à la librairie tant ses travaux sont pertinents quant à l'émancipation des femmes, revient sur "la question des femmes", citoyennes, artistes, des "quelques", des "chacune", des "toutes" et commente différents textes, et une peinture de Vuillard sous le prisme de l'égalité comme opérateur de pensée.
L'égalité qui, il faut bien le marteler avec la philosophe, "ne peut être fractionnée par un adjectif restrictif ou par une limite à sa mise en pratique.(...) nous avons acquis des droits , ajoute-elle, et nous savons qu'ils sont réversibles".

NOTE : Geneviève Fraisse souhaite être présente vers 16h30 à la librairie pour discuter avec vous des féminismes et autres...


Jeudi 8 septembre 2016, librairie Planète Io, I8h30 : présentation d'Alain Le Mat de son livre"Les Tribulations du petit marin de terre" paru aux éditions Edilivre en décembre 2014

Le plus simple, plutôt que supputer l'intérêt du roman et faire de longues phrases inutiles, serait bien de laisser parler le romancier, cet étonnant voyageur : 


"Bonjour, je suis né le 26 janvier 1942 dans le 14ème, l'arrondissement cher aux Bretons de Paris. Une enfance sans stabilité de domicile, parents vivants séparés : fréquentation d'une dizaine d'établissements scolaires avant mon engagement dans la marine nationale à 17 ans. Puis, voyages à pied et stop en Asie, aux USA. Retour après plus de 8 années de vagabondage... Six années d'études, 20 ans au Japon, un tour de Bretagne à pied et me voici..."



L'après-midi sera entrecoupée de respirations musicales avec la chanteuse lyrique vénézuélienne Maria-Fernanda Ruette, de lectures de textes parus aux éditions La Fabrique par Chloé, comédienne, et d'interventions poétiques du conteur-comédien Philippe Languille

18h30, apéritif offert par la librairie
-> possibilité de dîner dans la cour de la librairie ou aux alentours

-Samedi 27 Août :

11h, poursuite des discussions et conclusions avec Eric Hazan
13h, apéritif offert par la librairie
-> possibilité de pique-niquer sur place

---

Lieu des Rencontres :

Maison de quartier de Villejean, 2, rue de Bourgogne, 35000 Rennes (m° Villejean-université)
---
Depuis 2000, les Rencontres d’Été ont été traversé par :
Françoise Colin et Louis-Georges Tin, Mathieu Potte-Bonneville et Pierre Zaoui, Maurizio Lazzarato, Yves Charles Zarka, La revue Mouvement, Michel Surya et Gilles Clément, Jacques Ranciere, Charlotte Nordmann, Alain Brossat et François Dufour, Frédéric Neyrat, Jean-Paul Dollé, Anselm Jappe, Marc Zamora et Nic Görtz, Genevieve Fraisse, Jean-Paul Galibert et Jean-Loup  Amselle.
La plupart des affiches sont visibles sur le site de la librairie Planète Io.s


Lundi 27 juin 2016, 18h00, librairie Planète Io : Nathalie Bénézet présente son livre "Les moissons de l'absence"

Paru en ce joli mois de mai aux éditions du Chèvrefeuille Etoilée, "Les moissons de l'absence" est une fiction qui "s'interroge sur l'absence, ce qu'elle contient, ce qu'elle freine, ce qu'elle fait éclore". Le récit se construit autour du personnage de Guilhem Pavel, élu au conseil municipal, qui découvre un manuscrit prêt à sombrer dans l'oubli après la mort de son auteur, un SDF de Villeneuve-lès-Maguelone.


Mercredi 15 juin 2016, 18h30, librairie Planète Io : lectures et discussions ouvertes d'"Imperium - Structures et affects des corps politiques" de Frédéric Lordon, avec Mathias Poirier

Publié au mois de novembre de 2015 aux éditions La Fabrique ce texte a déjà fait couler beaucoup d'encre, en voici la quatrième de couverture :
"Que faire des idéaux que sont l’internationalisme, le dépérissement de l’État et l’horizontalité radicale ? Les penser. Non pas sur le mode de la psalmodie mais selon leurs conditions de possibilité. Ou d’impossibilité ? C’est plutôt la thèse que ce livre défend, mais sous une modalité décisive : voir l’impossible sans désarmer de désirer l’impossible. C’est-à-dire, non pas renoncer, comme le commande le conservatisme empressé, mais faire obstinément du chemin. En sachant qu’on n’en verra pas le bout.
Les hommes s’assemblent sous l’effet de forces passionnelles collectives dont Spinoza donne le principe le plus général : l’imperium – « ce droit que définit la puissance de la multitude ». Cet ouvrage entreprend de déplier méthodiquement le sens et les conséquences de cet énoncé. Pour établir que la servitude passionnelle, qui est notre condition, nous voue à la fragmentation du monde en ensembles finis distincts, à la verticalité d’où ils tirent le principe de leur consistance, et à la capture du pouvoir. Il ne s’en suit nullement que l’émancipation ait à s’effacer de notre paysage mental – au contraire ! Mais elle doit y retrouver son juste statut : celui d’une idée régulatrice, dont l’horizon est le communisme de la raison."