* Samedi 28 fevrier 2015, à 16h00, à la librairie : Virginie Gautier lis son dernier livre "Les Yeux fermés, les yeux ouverts"

Francesca Woodman appartient à la légende de la photographie. Née en 1958 à Denver, elle commence à prendre des photographies à l’âge de treize ans. Elle se suicide à vingt-deux ans et laisse derrière elle une œuvre dense, qui continue à influencer de nombreux photographes contemporains.
Ses photographies ont nourri l’écriture des « Les Yeux fermés, les yeux ouverts ».
« Les Yeux fermés, les yeux ouverts » publié aux éditions du Chemin de fer ne mars 2014 est un roman sur une jeune fille en marge de la société qui cherche à se fondre dans le monde à tout prix. Pour illustrer et servir de base à son roman, l'auteurE a choisi des photographies de Francesca Woodman, une jeune photographe américaine tourmentée, pilier de la photographie de son époque.
Virginie Gautier s’attache à suivre les pas d’une jeune femme en rupture avec la société. Alors qu’elle s’arrête dans un village où elle cherche un endroit pour la nuit, un ouvrier, R, lui propose de l’accompagner et lui offre un havre où faire halte et se reposer quelque temps…
Comme dans « Les Zones ignorées » (Éditions du Chemin de Fer , 2010), l’écriture sensible et précise de Virginie Gautier s’empare d’un personnage en marge, qui trouve dans l’errance un moyen de se dissoudre, de se fondre dans le paysage.


http://virginiegautier.flavors.me/

  
* Mercredi 4 mars 2015, à 18h00, à la Maison Internationale de Rennes (7 quai Chateaubriand) ; débat avec Geneviève Fraisse à propos de son dernier ouvrage : "Les excès du genre"

La philosophe Geneviève Fraisse présente et vient débattre de son dernier livre "Les exces du genre-Concept, image, nudité", paru en aout 2014 aux Éditions Lignes​ dont voici un extrait tout à fait éclairant :

« Car l’excès est inhérent à la pensée de la sexuation du monde et à la pratique de l’égalité  des sexes. Le féminisme est par lui-même excessif, pour deux raisons simples : il parles des sexualités, il combat les inégalités. Il fait donc face à deux tabous, rien ne sert de le nier. »


http://www.editions-lignes.com/GENEVIEVE-FRAISSE-LES-EXCES-DU-GENRE.html

http://www.lieux-dits.eu/Tourne%20la%…/genevieve_fraisse.htm


* Mardi 3 mars 2015, à  17h, au 1675 (44, rue Legraverend, Rennes) : Kristin Ross présente et débat de son dernier livre : "L'imaginaire de la Commune" 

Les travaux de Kristin Ross, qui font dates aujourd'hui, ont notamment porté sur les mouvements sociaux et culturels en France depuis les années 50.
Nous souhaitons débattre avec elle de deux évènements révolutionnaires français sur lesquels elle a particulièrement insisté dans son travail de chercheuse : mai 1968 et La Commune de Paris.
À propos de mai 1968 elle a écrit, à rebours de cette falsification de la mémoire collective encore en vogue, un ouvrage de premier ordre : "Mai 1968 et ses vies ultérieures" paru aux Éditions Complexe en 2005.
Quant à son dernier livre "L'imaginaire de la Commune" (2014) voici ce qu'en dit la quatrième de couv' des éditions La Fabrique :

"William Morris, Élisée Reclus, Pierre Kropotkine : ce ne sont pas les premiers noms qui viennent à l’esprit s’agissant de la Commune de Paris. S’ils tiennent dans ce livre un rôle important, c’est que pour Kristin Ross, la Commune déborde l’espace-temps qui lui est habituellement attribué, les 72 jours écoulés et les fortifications sur lesquelles elle a combattu. L’Imaginaire signifie que cet événement révolutionnaire n’est pas seulement international mais qu’il s’étend bien au-delà du domaine de la politique, vers l’art, la littérature, l’éducation, la relation au travail. Ce n’est pas un hasard si les trois personnages principaux du livre sont un poète-artiste, un géographe et un scientifique-anarchiste russe : la Commune n’est pas un simple épisode de la grande fable républicaine, c’est un monde nouveau qui s’invente pendant ces brèves semaines, un monde qui n’a pas fini de hanter les uns et d’inspirer les autres."

* Nous sommes pour la première fois chaleureusement accueilli par le 1675

http://www.lafabrique.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kristin_Ross

http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=381









la minuscule galerie a le plaisir de vous présenter

Rose-Marie Crespin
Au dehors


détail de "Au dehors" 
2cm X 1,5 cm (dim du détail) Nouage de Fils de coton et polyester 2014- 2015

​Du 26 Février au 2 Avril
vernissage le jeudi 26 Février à 18h30

 "Le plus beau, c'est que je vois et j'entends les oiseaux pendant la promenade dans la cour: tout un peuple de moineaux insolents, qui font parfois un tel raffut que je m'étonne qu'aucun garde zélé n'y mette le "holà"..."
Extrait des "Lettres de Rosa Luxemburg", prison de Wronke (Pologne) le 12 mai 1917


Le site de Rose-Marie Crespin : http://rosemariecrespin.wix.com/rm

* la minuscule galerie :
Depuis 2013, la plus petite galerie du monde (384 cm² avec une hauteur sous plafond de 40cm) vous propose une fois par mois l'exposition d'œuvres de petit format et présente des artistes travaillant dans la démarche du petit, du miniature, du minuscule…

http://laminuscule.blogspot.fr/