Bonjour,

Nous vous informons de la mise en place, après d'intenses séances de "brainstorming", des nouveaux horaires de la librairie, en vigueur dès à présent. La place Saint-Anne vivant manifestement le soir, comme si nous ne le savions pas depuis longtemps, nous avons décalé la fermeture à 20h et l'ouverture le matin à 11h. 

Comme beaucoup nous serons fermés pour les (forcément trop courtes) vacances de la Toussaint, précisément du lundi 29/10 au lundi 5 novembre.

Pour le plaisir, nous nous retrouvons à 18h30 au café Le Papier timbré (rue de Dinan) autour de la Revue Des Livres, bimensuel avec Christian Le Moënne et ses lecteurs/lectrices les 15 octobre et 3 décembre de l'année qui court toujours.


Le mardi 16 octobre à 18h30 à la librairie, rencontre avec les auteurs de "Se dire lesbienne" (Éditions Payot,10.2010), et "Revendiquer le mariage gay"(Éditions Université De Bruxelles, 02.2011), respectivement Natacha Chetcuti, sociologue et docteure en anthropologie sociale, et David Paternotte, docteur en sciences politiques.


Le mercredi 7 novembre à la librairie, à 18H30, Charles Des Cognets évoque au travers de son livre "Les bretons et la commune de Paris"(Éditions L' Harmattan, 06.2012) la participation des bretons à ces événements fondamentaux de l'histoire de France, témoignages à l'appui...

Le 6 décembre également à la librairie, et à 18H30, Eric Hazan, le créateur des éditions La Fabrique, ouvre les mutliples voies de réflexion que suggère son livre "Une histoire de la révolution française"(éditions La Fabrique, septembre 2012).


Sans date pour le moment, une autre rencontre-lecteurs autour du "Maître ignorant" de Jacques Rancière et "La fabrique de l'éthique, les nouvelles promesses des entreprises" de Romain Huët paru en ce début d'année, et qui nous détaillera les nouvelles prouesses de ces sociétés (drôles ou pas).



Enfin, et comme il faut conclure, le 15 décembre est prévu un dîner littéraire au restaurant Le Knock, route de Saint Brieuc, en notre bonne ville de Roazhon.


A bientôt



%%%??%%%



D'autre part, Rennes, riche de plus de 50 000 étudiants, nous souhaiterions recevoir, une fois par mois, des étudiant(e)s qui accepteraient de partager leur travail, mémoire ou thèse...